Peyrat-la-Nonière - Creuse

Accueil du site > Communauté de communes > Le Chauchet, Saint-Priest, Tardes : le projet éolien se précise

Le Chauchet, Saint-Priest, Tardes : le projet éolien se précise

mardi 31 mars 2009, par Daniel Grosvallet


Les communautés de communes de Chénérailles et de Chambon-Évaux se sont regroupées pour étudier les possibilités de réalisation de Zones de Développement Éolien (ZDE) sur leurs territoires.
En octobre 2008, une commission de dix membres (cinq par communauté de communes) a été constituée. Celle-ci, après appel d’offre, a retenu l’Office National des Forêts pour effectuer une étude de faisabilité.
Les résultats ont été présentés à la commission lors d’une réunion de travail, le 26 février 2009 à Évaux-les-Bains, puis présentés au public, samedi 28 mars, à la salle communale de Tardes. Une seconde réunion de présentation a été fixée au samedi 4 avril, à Viersat.

Laurent Rivière, technicien de l’ONF chargé des problématiques d’aménagement du territoire, et Corinne Buffière, paysagiste de l’ONF, ont développé les nombreux critères qui permettent de définir une ZDE.

JPG - 49.8 ko
Les techniciens de l’ONF

Les sites doivent, bien sûr, être suffisamment ventés. Ils doivent être exempts de servitudes publiques, telles que les zones d’approche et d’atterrissage des aéroports (Lépaud) ou les zones d’entraînement avec survol à basse altitude d’avions à réaction (une grande partie du canton de Chénérailles). La proximité de sites classés exclut une implantation d’éoliennes (sites Natura 2000 des vallées de la Tardes et du Cher, réservé naturelle nationale de l’étang des Landes), ainsi que les zones boisées (bois d’Évaux-les-Bains). Les existences de faisceaux hertziens de télécommunications ou de couloirs migratoires d’oiseaux sont également pris en compte.

Quatre secteurs pressentis, deux retenus.
Après croisement de toutes les données, quatre zones auraient pu permettre l’implantation d’éoliennes.
- La superficie de la 1e, située vers Saint-Pardoux-les-Cards, est jugée trop réduite.
- Une seconde, au sud d’Évaux-les-Bains est trop proche, géographiquement, de la ZDE déjà validée sur le territoire de la commune de Chambonchard, avec des problèmes de co-visibilité et de proximité de la station thermale, centre de vie.
- Un large secteur, situé sur les communes de Budelière, Nouhant et Viersat a été retenu, avec une zone d’implantation envisagée au Nord de Viersat.
- Enfin, le second secteur potentiellement valide est situé sur les communes de Saint-Priest, Le Chauchet et Tardes, justifiant le lieu de la réunion du jour, les populations des trois communes ayant été conviées.
Plus précisément, cette zone d’environ 10 km2 couvre un triangle au Nord Est du ruisseau de La Valette, délimité approximativement par les hameaux de Lavaud, La Chauminelle et La Valette. Une possibilité de raccordement, en souterrain, est étudiée vers le poste source de Gouzon.
La puissance serait de 20 Mégawatts, en 6 à 8 éoliennes de 2.5 à 3 Mégawatts, d’une hauteur de mât de 100 mètres maximum (150 m au total).

Des questions et quelques inquiétudes dans la salle
Une cinquantaine de personnes, avec parmi elles de nombreux élus, étaient présentes.

JPG - 69.3 ko
Une salle bien garnie et attentive

Les intervenants ont répondu aux questions techniques. Ils ont aussi essayé de tempérer les inquiétudes sur les impacts négatifs supposés sur la santé des riverains. Un permis de construire ne peut être délivré qu’après des études acoustique et d’intégration paysagères et si toutes les contraintes légales sont respectées. Une éolienne ne sera, par exemple, pas implantée à moins de 600 mètres d’une habitation.
Les élus ont fait valoir les retombées financières positives pour leurs collectivités.

Cette étude sera présentée aux élus des deux communautés de communes. Si elle obtient un avis favorable, la ZDE sera proposée au préfet pour validation.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette